Je m’appelle humain

Je m’appelle humain

Née en 1947 au sein de la communauté innue de Pessamit, Joséphine Bacon est scolarisée dans un pensionnat autochtone dès l’âge de 5 ans. Jeune adulte, elle s’installe à Montréal où elle vit depuis. Traductrice, enseignante, documentariste et passeuse de la tradition auprès des cinéastes Gilles Carle et Arthur Lamothe entre autres, elle publie son premier recueil de poésie en 2009. Considérée comme l’une des grandes voix issues des Premières Nations du Québec, elle s’emploie à faire rayonner la parole et la culture de son peuple afin qu’elles ne s’éteignent jamais.

Réalisateur : Kim O’Bomsawin

Maison 4:3

Durée : 1h18

Documentaire biographique

Général