EXPOSITION VIRTUELLE – Atelier les Mille Feuilles – Christiane Baillargeon

EXPOSITION VIRTUELLE – Atelier les Mille Feuilles – Christiane Baillargeon

Depuis 1990, la mise en espace et les images émergent du contexte, telles des états des instantanés ou des images-clés d’un parcours. La métaphore du trajet et du positionnement réfère à l’aspect éphémère de l’existence humaine, inscrivant dans la matière physique ou virtuelle des fragments mnémoniques, poursuivant la topographie d’une hétérotopie : celle du vivant.

La recherche entreprise dans Matrices … d’elles-mêmes a menée à la réalisation d’une matrice 3D, composée de plusieurs éléments inspirés des volumes, ces cylindres ancêtres du livre qui, comme lui, constituent des lieux dans lesquels sont consignées des traces, des fragments de la mémoire humaine, individuelle ou collective.

Dans le cadre du projet Mémoires, je continue à laisser des traces dans l’espace-temps tout en me réappropriant le numérique et en créant des images fixes ou animées destinées à l’impression ou la projection. Les matrices tridimensionnelles, les volumes, sont imprimées dans un matériau malléable pouvant être gaufré : la neige. Les impressions sur neige sont captées puis manipulées à l’aide de logiciels de traitement des images.

Certaines caractéristiques des procédés de l’estampe sont réinvesties dans le processus d’interaction avec la nature. Les images, les impressions sur neige sont fugaces, elles dépendent des conditions spécifiques d’un moment. Elles sont les témoins d’états saisis au moyen de la photographie. La qualité de la surface, son uniformité, sa dureté, la variation de la pression avec laquelle la matrice y laisse sa trace et les changements de la lumière, selon le temps qu’il fait ou l’heure du jour, sont autant des variables formant les captations qui inscrivent les impressions éphémères dans la durée.