Exposition: Carlos Kistabish – Ni Takinan

Exposition: Carlos Kistabish – Ni Takinan

Crédit Photo: Marie-Raphaëlle LeBlond

Carlos Kistabish partage sa culture tel que lui a enseigné son père : la forêt et la vie qu’elle abrite. Pour lui, la culture et le territoire sont deux éléments indissociables. Il créé de vastes espaces animés de fins détails et de nuances de couleurs vibrantes, à l’image de la culture anicinabe, qu’il cherche à décloisonner. Il transpose son amour pour son territoire et l’importance de sa culture. “Je suis Abitibiwinni. C’est d’où je viens. Nous sommes confinés dans de petits endroits et ça me dérange beaucoup. C’est pour cela que le territoire, c’est important pour moi. Je veux que tout le monde voit qu’aussi petit que ça puisse être chez nous, à quel point ça peut être grand.”

Carlos Kistabish est un peintre et danseur traditionnel de la communauté anicinabe Abitibiwinni de Pikogan. Carlos fut initié au dessin à l’âge de huit ans par son arrière-grand-père, Samuel Mowatt. C’est en reproduisant les esquisses de son aîné Samian qu’il apprend à manier le crayon et lorsqu’il n’était pas avec lui, il dessinait de mémoire les animaux qu’il lui avait montré à tracer. Plus tard, à l’adolescence, il fut influencé par Harry Wylde, qui lui tendait des dessins à reproduire. Inscrit en arts au Cégep de Rouyn-Noranda, il se prend de fascination pour la matière et la façon dont les couleurs sont mélangées pour en créer de nouvelles. Avec cette exposition, il présente pour la deuxième fois son travail en Abitibi-Témiscamingue.

 

Heures d’ouverture:

Mardi au Samedi: 10h à 17h | Dimanche et Lundi: Fermé