EXPOSITION VIRTUELLE: Atelier les Mille Feuilles – Isabelle Roby

EXPOSITION VIRTUELLE: Atelier les Mille Feuilles – Isabelle Roby

La mémoire sert à transmettre, à pallier l’absence, la disparition. Elle n’existe que parce que les choses s’évanouissent. Elle contribue à former l’identité. Pour accomplir cette médiation, elle utilise divers outils : l’écriture, l’enregistrement vocal, les films, les données numériques. La mémoire dépend de l a technologie utilisée pour transmettre une réalité, et donc oriente le souvenir : une bande sonore, une odeur, une photo éveillent différentes mémoires. Toutes ces formes de médiation requièrent un archivage spécifique.

Les contes sont une somme de mémoires collectives (et anonymes). De tout temps, et de tout lieux, ils existent avec une même structure ce qui permet de rejoindre une majorité de personnes. Le conte a survécu à plusieurs outils de médiation : il est passé de l’oralité à l’écran de cinéma en passant par l’écriture et le livre audio.

Ma démarche artistique s’articule autour du concept de rechercher ce qui fait le propre de l’homme dans un corpus d’œuvres qui réfère autant au corps qu’à son intériorité et à sa vie sociale. Je me confronte avec la notion de « qu’est-ce que l’humain? » « Qu’est-ce qui compose notre identité? » « Avons-nous un patrimoine distinct? »

Je puise mon inspiration dans les mythes, les rêves, les symboles, les sciences sociale, les contes, l’Histoire, la psychologie, la biologie, bref tout ce qui me parle de l’Homme. Je cherche à faire émerger chez le spectateur une prise de conscience en le faisant dialoguer avec mes dessins, tableaux ou sculptures.

J’explore différents médium dans ma pratique. Je travaille le dessin à l’encre de Chine, la peinture acrylique, l’encaustique, le moulage, l’installation et les arts imprimés comme la linogravure, la collagraphie et la lithographie sur plaque de polyesther.

Pour moi, la représentation de la figure humaine se renouvelle régulièrement et échappe encore au décodage complet, contrairement au code génétique! J’interroge la place de l’homme, son identité, son rapport aux autres par le biais de la figuration.